Les maladies parodontales, ou parodontopathies, sont les maladies qui touchent le système d’attache des dents dans la mâchoire, le parodonte. Ces maladies sont, dans la quasi-totalité des cas, d’origine bactérienne et causent, à long terme, la perte des dents (déchaussement de dents). 

Elles ne sont toutefois pas inéluctables.  La nature de la maladie et sa progression, la sévérité des lésions, l’état général du patient sont autant de facteurs qui vont conditionner le type de traitement à mettre en oeuvre pour arrêter la maladie. 

A un stade peu avancé, le traitement repose avant tout sur le surfaçage radiculaire.

VIDEO : le surfaçage radiculaire.

Quand les lésions sont plus sévères, le traitement est chirurgical. Dans un premier temps, il sera réalisé une chirurgie d’assainissement. 

Quand la guérison est acquise, il est souvent possible de reconstruire les structures anatomiques abîmées : c’est le principe des techniques de chirurgie muco-gingivale (« greffes de gencive »).

VIDEO : greffe de conjonctif enfoui.

Ce type de greffe peut aussi être envisagé avant le début d’un traitement d’orthodontie, afin de prévenir les récessions gingivales inesthétiques et douloureuses.

VIDEO : greffe gingivale libre.

Toutes ces techniques, bien que validées par la Haute Autorité de Santé, restent non prises en charge par l’Assurance maladie obligatoire.